lundi 8 septembre 2008

Cerveaubombes.

Les Brainbombs, voilà une saloperie de groupe. Pire que les Chrome Cranks et les Stooges réunis dans un même remugle à rats où personne n'ose risquer ses croquenots. Ces pervers de Suédois qui terrorisent les bas fonds de Stockholm tels des Jack the Ripper* sous cachetons ne psalmodient que des atrocités de lancinante et malsaine façon, le tout salopé par des gravats de guitares dégueulasses et parfois par une trompette déviante qui cherche à vicier davantage l'ambiance (comme si c'était nécessaire). Evidemment, les crevures sont sûrement sous l'emprise des drogues les plus pourries du marché. De vrais fumiers, des sales types, des psychopates et des salauds. Pour aggraver le tableau on voit rarement leurs sales gueules (à part sans doute dans les commissariats) et leurs pochettes font crever de peur les petites vieilles.
C'est beau tellement c'est moche et ça fait foirer tous les anniversaires :

Ecrase ta clope ici : Brainbombs - Angels crawling et fais-toi larguer illico par ta copine.
*Un de leurs tubes, N°1 dans les égouts suèdois.


Aie crainte : les affreux seront en concert le 17 décembre à la Maroquinerie.

3 commentaires:

Tanquerelle a dit…

"Jack the Ripper". Moi j'ai une version toute crainteuse par un groupe des années 60 "The One way streets". Ce pourrait il que ce soit la même ritournelle?
C'est sur le disque "The purple Knif show", une émission de radio de Lux interior.

Philippe Action (rocker attitré de La Crainte) a dit…

Ah ben non, monsieur Moustache, c'est un morceau original celui des Cerveaubombes (pas trop le genre à faire des reprises ces gugusses).
Le "Jack the Ripper" dont tu parles il en existe moults versions (plus ou moins saignantes), mais je crois qu'elle est à l'origine de feu Screaming Lord Sutch. Vois ce (trop court) extrait ! : http://fr.youtube.com/watch?v=fynyeXrAR6I&feature=related
et ce concert amusant où il tue des gens :
http://fr.youtube.com/watch?v=rF8JpPW2pS4&feature=related

Y'a aussi ces nazes de White stripes qui l'ont repris mais c'est archi foireux.

c a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.